Observer l’engagement comportemental des étudiants#

Information

Informations supplémentaires
  • Date de modification : 20 mai 2024.

  • Durée de lecture : 5 minutes.

  • Statut du document : Terminé.

  • Citation : Pour citer ce document : Auteur·s (Date_de_création_ou_de_révision). Titre_du_document. Grenoble : Univ. Grenoble Alpes, Inspé, base de cours en sciences de l’éducation, accédé le date_d_accès, URL_du_document.

  • Licence : Document placé sous licence Creative Commons : BY-NC-SA.

Introduction#

Un ensemble de recherches sur l’activité de l’enseignant s’intéresse aux “processus médiateurs de l’apprentissage”, c’est-à-dire aux processus sur lesquels l’enseignant peut agir et qui, indirectement, ont un effet sur l’apprentissage. Selon ces recherches, ce ne serait pas la durée d’une activité d’apprentissage en tant que telle qui aurait un effet sur les apprentissages, mais ce que fait l’étudiant dans cette durée, de quelle manière il est engagé (Altet et al., 1996).

L’engagement dans l’apprentissage est un construit multidimensionnel, parfois confondu avec la motivation, qui peut être défini ainsi (Bond & Bendelier, 2019, p. 2) :

“L’énergie et l’effort que des étudiants emploient dans leur communauté d’apprentissage, observable par un certain nombre d’indicateurs comportementaux, cognitifs ou affectifs, selon un continuum. Il est façonné par diverses influences structurelles et internes, comme l’interaction complexe des relations, des activités d’apprentissage et de l’environnement d’apprentissage.”

Dans ce document nous nous intéressons exclusivement à l’engagement comportemental.

Protocole d’observation de l’engagement comportemental des étudiants#

Deux observateurs sont nécessaires pour observer chacun·e 3 étudiants pendant tout un cours. Le nom des étudiants à observer est à tirer au sort, par la méthode de votre choix, avant la séance de cours, à partir de la liste que l’enseignant du cours vous aura fournie.

Principes généraux dʼobservation#

Il sʼagit dʼadopter une position « neutre » (pas dʼobservation participante) : La classe doit vivre au maximum « sa vie » comme si vous nʼétiez pas là. Il vous faut distinguer votre posture habituelle (d’enseignant, de formateur, de conseiller pédagogique) de la posture dʼobservateur neutre que vous devez adopter pendant le temps des observations. Bien sûr, votre expérience professionnelle va vous aider à juger de la signification des événements, comportements, etc., mais le codage doit répondre strictement aux catégories définies par lʼinstrumentation.

Il est important de respecter rigoureusement les définitions et le cadencement des observations tels quʼils sont présentés ci-après.

Sʼil arrive quʼun événement important ou signifiant apparaisse juste après ou juste avant votre période dʼobservation, il ne faut donc pas le coder puisquʼil nʼappartient pas à la fenêtre dʼobservation. Sur lʼensemble des observations faites dans les différentes classes, lʼéchantillonnage temporel et lʼagrégation des résultats font que cet événement (son équivalent) tombera dans une autre période dʼobservation, faite par vous-même ou par le second observateur de la classe.

Principes de codage#

Le but de cet outil dʼobservation est de mesurer lʼengagement comportemental des étudiants dans leurs tâches d’apprentissage. Il sʼagit donc de se focaliser sur les comportements observables sans chercher à interpréter ce que pense l’étudiant observé ou à inférer son activité cognitive.

Il sʼagit donc de juger si ce quʼil fait au moment de lʼobservation correspond ou pas aux attendus de la tâche en cours. Si ce nʼest manifestement pas le cas, si l’étudiant fait manifestement autre chose, alors on considère quʼil nʼest pas engagé dans la tâche. En revanche, si son comportement correspond, ou nʼest pas incompatible, avec les attendus, alors on considère que lʼélève est possiblement engagé dans la tâche. Sʼil y a un doute, cʼest certainement que le comportement de lʼélève nʼest pas incompatible avec la tâche en cours. On considère donc quʼil est possiblement engagé dans cette tâche.

Sʼil nʼy a pas de tâche clairement définie au moment de lʼobservation (p. ex. : temps dʼattente entre deux activités), on considérera que, par défaut, les étudiants sont engagés sauf sʼils ont un comportement manifestement inadapté à la situation.

Déroulement des observations#

Chaque observateur observe 3 étudiants tirés au sort (voir plus haut). Si nécessaire, par exemple si ou ou des étudiant(s) tirés au sort sont absents, refaire un tirage.

Chaque observation dure 10 minutes. Il sʼagit dʼune observation sur échantillonnage temporel : un relevé de l’engagement de chaque étudiant est fait toutes les 10 secondes.

  • Au temps T1 : on observe l’étudiant 1 et on code son engagement comportemental ;

  • Au temps T2 = T1 + 10 secondes : on observe l’étudiant 2 et on code son engagement comportemental ;

  • Au temps T3 = T2 + 10 secondes : on observe l’étudiant 3 et on code son engagement ; * Au temps T4 = T3 + 10 secondes : on observe lʼétudiant 1 et on code son engagement, etc. (20 codages par élève au total, sur une période de 10 minutes).

Codage#

On attribue à chaque observation :

  • la valeur 0 (zéro) : si, manifestement, inattention ou activité étrangère à la tâche en cours ;

  • la valeur 1 : si, possiblement, attention ou activité centrée sur la tâche en cours.

Les codages sont à réaliser de préférence en une seule période ininterrompue de 10 minutes. Si, néanmoins, la première période a dû être interrompue, compléter avec une seconde période dʼobservation permettant dʼatteindre un total de 10 minutes dʼobservation.

Grille dʼobservation#

La grille dʼobservation de lʼengagement comportemental (voir au début de ce document) est à télécharger et à utiliser pour rendre compte des observations effectuées.

Cette grille comprend une colonne par élèves et 20 lignes (1 par observation de lʼengagement) dans lesquelles doivent apparaître les valeurs 1 ou 0 issues des observations.

En en-tête peuvent s’indiquer des informations sur la séance de cours observée. Une rubrique « commentaires » est disponible sous la grille, à utiliser pour indiquer quʼil y a eu une interruption dans la période dʼobservation (si les observateurs ont dû s’arrêter avant la fin des 10 minutes puis reprendre lʼobservation), ou pour noter tout événement significatif pouvant avoir une influence sur lʼengagement des élèves pendant la période dʼobservation.

Références#

  • Altet, M., Bressoux, P., Bru, M., & Lambert, C. (1994). Étude exploratoire des pratiques d’enseignement en classe de CE2. Les Dossiers d’Éducation et Formations, 70.

  • Bond, M., & Bedenlier, S. (2019). Facilitating Student Engagement Through Educational Technology: Towards a Conceptual Framework. Journal of Interactive Media in Education, 2019*(1). doi: 10.5334/jime.528